Couple modèle

 

Couple modèle

 

 

 

 

De semaine en semaine, un courrier varié nous parvient suite aux articles d'A Coeur Ouvert. C'est ainsi qu'un correspondant de Tunisie nous a demandé il y a quelque temps déjà ce que nous pensions du célibat. A son avis, il est préférable de renoncer au mariage si l'on veut servir le Seigneur. Et il appuyait son argumentation de nombreuses citations bibliques.

 

En lui répondant, nous avons fait valoir un autre point de vue : S'il est indéniable que Dieu a abondamment béni d'innombrables célibataires dans l'exercice d'un ministère pour lui, il a employé en plus grand nombre encore des couples qui l'ont servi de manière très efficace. Une condition toutefois, il faut que les deux conjoints partagent la même foi et la même vocation. Alors le service de l'épouse apporte le complément indispensable au ministère de son mari, pour la plus grande bénédiction de l'œuvre du Seigneur.

 

Comme le montre la Bible, Dieu appelle les uns à rester seuls et les autres à se marier, il n'en fait pas une règle mais, comme le dit l'apôtre Paul dans un chapitre consacré au mariage : "Chacun tient de Dieu un don particulier, l'un d'une manière, l'autre d'une autre". (1 Cor 7.7) Ainsi, il est très probable que l'apôtre Paul avait renoncé au mariage, alors que certains de ses collaborateurs ont été fort utiles au Seigneur dans leur vie de couple. J'en veux pour preuve Aquilas et Priscille, ce couple modèle de l'Eglise primitive.

 

Arrêtons-nous donc quelques instants, si vous le voulez bien, sur ce qui est dit d'eux dans le Nouveau Testament. C'est l'année 52 de notre ère. L'empereur Claude démontre ses sentiments antisémites en expulsant les Juifs de Rome. Aquilas et Priscille doivent donc quitter la ville impériale pour se réfugier à Corinthe. C'est là que nous les trouvons, si nous lisons le début du chapitre 18 du livre des Actes des apôtres, où il est question du deuxième voyage missionnaire de Paul :

 

"Paul partit d'Athènes, et se rendit à Corinthe. Il y trouva un Juif nommé Aquilas, originaire du Pont, récemment arrivé d'Italie avec sa femme Priscille, parce que Claude avait ordonné à tous les Juifs de sortir de Rome. Il se lia avec eux, et, comme il avait le même métier, il demeura chez eux et y travailla : Ils fabriquaient des tentes". (Actes 18.1-3)

 

A l'époque, les familles aristocratiques israélites veillaient à ce que leurs fils apprennent un métier manuel avant d'aborder leurs études supérieures; ainsi en toute situation ils pourraient subvenir à leurs besoins. Ce serait peut-être une excellente méthode à proposer aux étudiants d'aujourd'hui, mais là n'est pas notre sujet. Paul avait donc appris le métier de fabricant de tentes, selon toutes probabilités dans sa ville natale, à Tarse en Cilicie. C'est ensuite seulement qu'il s'est rendu à Jérusalem où il était entré en faculté sous l'égide du maître Gamaliel (Actes 22.3). Cependant Dieu savait que Paul aurait besoin de la profession manuelle qu'il avait apprise, lorsqu'il séjournerait à Corinthe pendant 18 mois. Il a donc fabriqué des tentes avec Aquilas et Priscille, tout en donnant son temps libre à la prédication de l'Evangile. Mais le moment est arrivé où "... Il se donna tout entier à la Parole". (Actes 18.5)

 

L'intérêt était si grand, les besoins des auditeurs si pressants, que Paul n'a plus pu faire deux choses à la fois. Alors, pendant cette période si fructueuse de son ministère, qui a pourvu aux besoins matériels de Paul ? Certainement Aquilas et Priscille. Leur désir de voir des âmes arrachées aux ténèbres du paganisme était si grand, qu'ils ont peut-être fait des heures supplémentaires à l'atelier, pour libérer Paul de toute obligation professionnelle.

 

Et pendant les 18 mois que l'apôtre a passés chez Aquilas et Priscille, des liens solides avec eux se sont forgés; aussi, n'est-ce pas étonnant qu'il les ait invités à l'accompagner lorsqu'il a quitté Corinthe. Aquilas et Priscille ont donc fermé boutique, et tous trois sont partis. Nous lisons, Actes 18.18-19 : "Paul ... S'embarqua pour la Syrie, avec Priscille et Aquilas ... Ils arrivèrent à Ephèse, et Paul y laissa ses compagnons". Les Juifs d'Ephèse auraient désiré que Paul prolonge son séjour dans leur ville. Mais Paul était pressé, il voulait être à Jérusalem pour la Pentecôte. Il a donc prié ses compagnons d'œuvre, Aquilas et Priscille, de rester à Ephèse et de poursuivre ce qu'il venait d'entreprendre.

 

Ephèse était une ville vouée à l'adoration d'Artémis, la Diane des Ephésiens. Le temple dédié à cette déesse était l'une des sept merveilles du monde; le livre des Actes l'évoque en ces termes : " ... Le temple de la grande déesse Diane ... Dont la majesté est révérée dans toute l'Asie et dans le monde entier". (Actes 19.27)

 

Mais Aquilas et Priscille n'étaient pas venus à Ephèse pour admirer le temple de Diane, ni pour faire fortune en fabriquant des tentes. Ils y étaient venus pour annoncer Jésus-Christ aux Juifs et aux païens de la ville.

 

Tandis qu'ils rendaient témoignage pour Jésus-Christ à Ephèse, ils ont rencontré un compatriote juif nommé Apollos. Apollos avait découvert que Jésus-Christ était bien le Messie promis par l'Ancien Testament. Nous lisons à son sujet : "Un Juif, nommé Apollos, originaire d'Alexandrie, homme éloquent et versé dans les Ecritures, vint à Ephèse. Il était instruit dans la voie du Seigneur, et, fervent d'esprit, il annonçait et enseignait avec exactitude ce qui concerne Jésus, bien qu'il ne connaisse que le baptême de Jean". (Actes 18.24-25)

 

En l'écoutant, Aquilas et Priscille ont discerné que son enseignement n'était pas complet. Ils l'ont donc invité chez eux : "Ils le prirent avec eux, et lui exposèrent plus exactement la voie de Dieu". (Actes 18.26)

 

Et c'est ainsi que le foyer d'Aquilas et Priscille est devenu un centre d'études bibliques. Par la suite, d'autres personnes se sont probablement jointes à Apollos, et ont continué d'étudier la Parole de Dieu chez Aquilas et Priscille. Aussi lorsque l'apôtre Paul est revenu à Ephèse quelques mois plus tard, il y a trouvé l'embryon d'une Eglise, dont les membres se réunissaient régulièrement dans le foyer d'Aquilas et Priscille. Il en donne le témoignage dans le dernier chapitre de la première Epître aux Corinthiens, écrite d'Ephèse à cette époque : "Les Eglises d'Asie vous saluent. Aquilas et Priscille, avec l'Eglise qui est dans leur maison, vous saluent beaucoup dans le Seigneur". (1 Cor 16.19)

 

Mais Aquilas et Priscille ne sont pas restés très longtemps à Ephèse : Une année ou deux tout au plus. Après la mort de l'empereur Claude en l'an 54, les mesures d'expulsion contre les Juifs ont été levées, et ils ont pu regagner leur domicile à Rome. Cependant Dieu avait permis pour eux cette période mouvementée, d'abord pour qu'ils apprennent à connaître le Seigneur par le ministère de Paul, puis qu'ils deviennent de fervents témoins de Jésus-Christ. Aussi ne se sont-ils pas réinstallés à Rome avant tout comme fabricants de tentes, mais bien plutôt pour propager le message de la Parole de Dieu.

 

A Rome, Aquilas et Priscille n'ont pas hésité à exposer leur vie pour la cause de l'Evangile. Ils ont tout de suite ouvert leur foyer aux croyants et aux personnes qui avaient besoin de Jésus-Christ, et lorsqu'en l'an 58, l'apôtre Paul a adressé aux chrétiens de Rome la plus magistrale de toutes ses Epîtres, il y a écrit ce message particulier :

"Saluez Priscille et Aquilas, mes compagnons d'œuvre en Jésus-Christ, qui ont exposé leur tête pour sauver ma vie, ce n'est pas moi seul qui leur rends grâces, ce sont encore toutes les Eglises des païens. Saluez aussi l'Eglise qui est dans leur maison". (Romains 16.3-5)

 

Je relis les derniers mots de ce message : " ... L'Eglise qui est dans leur maison". A Corinthe, Aquilas et Priscille avaient accueilli chez eux les chrétiens. A Ephèse, une Eglise se réunissait dans leur foyer. A Rome, ils avaient ouvert une Eglise dans leur maison. Et leur ministère ne s'est pas arrêté là, puisque quatre ans plus tard Paul leur envoie un message à Ephèse, où ils sont retournés et où ils appuient le témoignage des chrétiens de cette ville (2 Timothée 4.19).

 

Aquilas et Priscille, un couple qui a tout donné au Seigneur et qui s'est entièrement consacré à la propagation de l'Evangile. Tout en assumant leurs responsabilités professionnelles, ils ont ouvert leur foyer à toutes les personnes désireuses de connaître le Seigneur Jésus. Et comme fruit de leur témoignage, Dieu a permis la fondation de trois assemblées chrétiennes, et pas les moindres : L'Eglise des Corinthiens, celle des Ephésiens et celle des Romains.

 

Chers lecteurs, que ne peut pas faire le Seigneur avec un couple uni, entièrement dévoué et consacré sans réserve à son chef divin. Et pourquoi Jésus-Christ ne vous emploierait-il pas à votre tour, familles chrétiennes, couples et futurs couples, pour entreprendre un travail spirituel dans votre quartier ? Pourquoi n'ouvririez-vous pas votre foyer pour des études bibliques où parents, voisins et amis entendront ainsi le message du Seigneur ? Notre génération est avide de voir le témoignage pratique d'hommes et de femmes, et surtout de couples qui démontrent par leurs actes que l'Evangile transforme l'existence et apporte le vrai bonheur.

 

Maris et femmes qui lisez ces lignes, où sont les Aquilas et les Priscille, compagnons d'œuvre pour ce nouveau millénaire ? Qui sait si, en ouvrant votre foyer pour la prédication de la Parole, vous n'amènerez pas à la foi un futur prédicateur éloquent comme Apollos ! Et si vous habitez un lieu où n'existe aucun témoignage pour Christ, qui sait si vous ne deviendrez pas le moyen de fonder une nouvelle assemblée de croyants ? Il y a tant d'endroits où le salut parfait en Jésus-Christ n'a jamais été annoncé, et où des âmes précieuses attendent qu'on leur parle du Seigneur. C'est pourquoi, chers lecteurs, et tout particulièrement vous les couples, relisez la biographie d'Aquilas et Priscille, priez ensemble et mettez-vous à l'œuvre en commençant tout de suite !

 

 

 
Pour écrire à la modératrice du blog 'A Coeur Ouvert'💖, veuillez svp cliquer sur l'enveloppe - Merci 
 

                               

 

 

Retour à l'accueil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :