Avoir la PAIX en soi

 

 

Avoir la PAIX en soi

 

 

 

 

"Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne". (Jean 14.27)

 

 

1)- Ces paroles, exprimées avec simplicité et autorité, ne sont-elles pas exactement ce qu'il vous faut en ce moment ? Peut-être pensez-vous :

 

– La paix ! C'est justement ce que je n'ai pas; je la désire plus que tout au monde, mais je ne sais comment l'obtenir.
– La paix ! Mon état et mes circonstances en sont vraiment l'opposé. Comment un changement serait-il possible ?
– La paix ! Quelle utopie, quel beau mirage, quelle illusion !
– La paix ! Elle ne peut être pour moi, je ne la mérite pas, je suis bien trop mauvais.

 

"Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix". Vos raisonnements, bien compréhensibles, peuvent à la rigueur étouffer cette voix, mais non pas la couvrir complètement. Connaissez-vous l'auteur de cette affirmation extraordinaire ? C'est Jésus, le Fils de Dieu, celui qui vous a aimé au point de donner sa vie pour vous. Il l'a fait pour quiconque, pour chacun d'entre nous, sans conditions, sans rien exiger en retour, gratuitement.

 

"Je vous donne ma paix". Oui, le Donateur est là. Il sait tout, il connaît votre situation et vient à vous, maintenant, avec un message de paix. Il vous dit que par sa mort, il a porté lui-même votre péché et qu'il l'a expié. Par sa résurrection, il justifie celui qui croit en lui et qui, en toute simplicité, s'approprie ce don : "Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ ..." (Romains 5.1).

 

Et cette voix de poursuivre : "Je ne vous donne pas comme le monde donne". Comment le monde, en effet, pourrait-il nous donner la paix, la véritable paix, puisqu'il ne la connaît pas ? Il connaît les luttes, les mécontentements, l'angoisse et la crainte. La "paix" qu'il propose est trompeuse et n'a pour base ni justice ni équité. Par conséquent, elle ne dure pas et ne peut rien donner.

 

La paix de Dieu est différente de celle du monde ! Il s'agit de quelque chose de grand, de beau, que Dieu destine à mon cœur, à votre cœur. Cette paix-là n'est ni un armistice, ni un narcotique, ni un remède pour un soulagement passager. Elle est l'effet d'une cause précise : la victoire remportée par le Fils de Dieu, dans une lutte sans merci contre un ennemi implacable. Oui, Jésus a triomphé de Satan lui-même, pour lui arracher ses victimes. Il a ébranlé les puissances infernales, il a traité le mal à la racine.


Posséder la paix ne signifie pas non plus rechercher des formes religieuses, de la sentimentalité, une allure dévote ... C'est avoir la paix du cœur, une paix profonde, vraie et divine, pour notre vie tout humaine !

 

En voici quelques manifestations pratiques :

 

Le repos intérieur de l'âme justifiée par le sacrifice de Christ à la croix, cet acte juridique accompli une fois pour toutes.

 

La paix du cœur dans toutes les circonstances, parfois les plus adverses et les plus diverses, où tout semble s'embrouiller, se contredire, se compliquer.

 

La paix dans le deuil, la tristesse, la souffrance. C'est le seul vrai remède pour vous qui passez par ce chemin. Dieu saura mesurer votre épreuve et vous empêchera de sombrer. "Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ". (Philippiens 4.7)

 

la délivrance réelle et absolue dont vous pouvez être l'objet dans votre situation présente, aussi négative et désespérée soit-elle à vos propres yeux.

 

La paix par rapport à l'avenir. Nul ne peut se soustraire à la mort et à l'au-delà. La Bible dit : "Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ". (Romains 8.1). Cette paix merveilleuse que nul homme n'aurait pu acquérir par ses propres moyens, Dieu vous l'offre gratuitement. 

 

Ne voulez-vous pas la faire vôtre maintenant ?

 

2)- Marche vers la paix ... Comment ?

 

Etre en paix, confiant en toute circonstance ? Mais vous n'y pensez pas ! Ah ! si vous saviez ce qui m'arrive, tous mes soucis, tous mes ennuis ... La paix ? quelle utopie !

 

Je comprends, mais permettez une question. Dieu se serait-il trompé lorsqu'il a dit, et c'est écrit dans la Bible : "Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières ... Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées ..." (Philippiens 4.6-7) ?

 

Non, Dieu ne se trompe pas. Mais il faut reconnaître que cette expérience de paix n'est pas courante aujourd'hui. Est-ce à dire qu'elle est irréalisable ? Peut-être se trouve-t-il dans votre entourage quelqu'un qui reflète cette paix, cette sérénité. Et cela vous étonne. Malgré les circonstances contraires, cette personne semble inébranlable. Comment fait-elle ? Pour acquérir cette force intérieure, elle s'est mise à l'écoute de Dieu dans la Bible et a suivi la démarche qu'il propose.

 

Reconnaître son incapacité naturelle à faire le bien, toujours le bien, et satisfaire les exigences justes et saintes de Dieu, lui confesser cette faillite et en demander pardon.

 

Accepter avec confiance le remède de Dieu, en ce qu'il a imputé nos fautes à son Fils Jésus- Christ, qui les a expiées en mourant à notre place sur la croix. Nos péchés étant expiés, le pardon devient possible.

 

S'approprier par la foi le pardon que Dieu offre, ce qui équivaut à recevoir Christ comme Sauveur et Maître de notre vie.


Cette démarche constitue la première étape, indispensable pour faire de vous un enfant de Dieu (Jean 1.12). Elle vous réconcilie avec Dieu et vous assure la vie éternelle, l'au-delà en sa présence. Mais il y a plus. Nous avons besoin de paix ici-bas, dans nos circonstances quotidiennes. Comment pouvons-nous aimer ceux qui ne nous aiment pas, pardonner, espérer, croire encore et toujours ? Si j'ai reçu Christ comme Maître de ma vie, il faut que je le laisse agir en moi, à ma place. Ce que je ne peux pas faire, il le peut, par sa présence en moi. L'apôtre Paul explique ainsi cette transmission de pouvoir :

 

"La mort de Christ en croix a été aussi la mienne. Je reste crucifié avec lui, et si je continue à vivre, ce n'est plus mon ancien Moi qui est à l'œuvre, c'est le Christ vivant qui agit et reproduit sa vie en moi". (Galates 2.20)A cette condition seulement, la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera notre cœur et nos pensées, et les maintiendra dans la communion du Christ Jésus.
Malik Askane - ACO

 

 
Pour écrire à la modératrice du blog 'A Coeur ouvert 💖', veuillez svp cliquer sur l'enveloppe - Merci 
 

                               

 

Retour page 'Accueil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :