Adressez-vous à leur esprit

 

Adressez-vous à leur esprit

 

 

 

"Désormais nous ne percevons plus personne de manière humaine" (2 Corinthiens 5.16)

 

 

Nous avons tous entendu parler de personnes dans le coma, incapables de réactions, mais pourtant conscientes de ce qui se passe autour d’elles. Un patient a raconté combien il s’était senti prisonnier de son propre corps, dans l’incapacité de s’exprimer et désespéré d’entendre les médecins annoncer qu’ils allaient arrêter les équipements qui le maintenaient en vie et ses proches se résigner à sa disparition. 

 

Cette situation soulève l’importante question de la survie humaine. Si vous vous adressez à quelqu’un qui se débat au milieu de circonstances désespérées ou qui lutte contre une maladie grave, parlez de vie et d’espoir à son esprit, cette part en lui qui peut encore, par la foi, réagir à la situation dans laquelle il se trouve, et surmonter le désespoir. “La foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la Parole de Dieu” (Romains 10.17). 

 

C’est en entendant ce que Dieu pense, dit et peut accomplir que s’accroît notre foi, même lorsque les autres ont abandonné tout espoir. "Mais la situation est désespérée !" Peut-être, mais tant que vous n’avez pas entendu la voix de Dieu, vous ne pouvez affirmer que la situation est perdue. Dieu ordonna au prophète Ezéchiel de se rendre dans une vallée jonchée d’ossements desséchés - difficile d’imaginer une situation plus désespérée ! - et lui dit : "Voici ce que le Seigneur, l’Eternel, dit à ces os : Je vais faire entrer un esprit en vous et vous vivrez" (Ezéchiel 37.5).

 

Bien sûr vous ne pourrez garder auprès de vous un être cher que Dieu, dans Sa sagesse souveraine, a décidé d’appeler à Lui. Mais en attendant Sa décision, adressez-vous à son esprit avec des paroles de vie et d’espoir. Et adressez ces mêmes paroles à votre propre esprit. La foi ne refuse pas la réalité des circonstances, elle refuse seulement d’être intimidée, limitée ou contrôlée par elles.

 

Voilà pourquoi Paul a écrit : "Désormais nous ne percevons plus personne de manière humaine". N’oubliez donc pas de vous adresser à l’esprit des autres ainsi qu’au vôtre avec des paroles de vie !

 

Lorsque Dieu s’adresse à nous, Il le fait souvent à travers la bouche d’autres personnes. L’ennui c’est que nos oreilles spirituelles sont mal développées et peu habituées à Sa voix ! Dans certains cas nous sommes, au cours du temps, devenus cyniques et avons laissé les doutes nous envahir.

 

Quel dommage ! De peur de faire fausse route, nous rejetons ainsi des informations vitales que Dieu voulait nous apporter. Jacob se réveilla un matin, après une rencontre avec Dieu la nuit précédente et s’écria : "C’est certain, le Seigneur est dans cet endroit et je ne le savais pas !" (Genèse 28.16).

 

Nous devons nous réveiller spirituellement puis développer en nous le désir urgent d’entendre la voix de Dieu, nous débarrasser de tout ce qui encombre notre esprit, prendre du temps pour comprendre ce qu’Il veut nous dire et enfin nous persuader qu’Il s’adressera à nous directement. Sinon, nous resterons prisonniers de notre propre manière de penser, ou pire deviendrons les esclaves de celle des autres. S’en remettre à notre propre force et intelligence est le meilleur moyen de ne jamais entendre Dieu s’adresser à nous ! 

 

Tant que vous croirez pouvoir réussir par vous-même, vous ne ferez rien pour vous approcher de Dieu. A sept reprises, au cours de deux chapitres de l’Apocalypse, Dieu répète : "Que celui qui a des oreilles (spirituelles bien développées) écoute ce que l’Esprit dit ... ".

 

Tant que vous n’aurez pas entendu Dieu s’adresser à vous, vous travaillerez avec des informations très limitées et continuerez à commettre des erreurs, parfois coûteuses.

 

Entendre la voix de Dieu doit devenir une telle priorité dans votre vie que vous ajusterez votre emploi du temps et chacune de vos attitudes en fonction d’elle. Paul a écrit : "Désormais nous ne percevons plus personne de manière humaine". Cessez d’ignorer les gens que Dieu veut utiliser pour s’adresser à vous, sous le prétexte qu’ils ne sont pas parfaits. Dieu ne s’adresse pas à vous à travers leur chair. 

 

Il s’adresse à votre esprit, à travers leur esprit !
Martin Arbadel - ACO

 

 
Pour écrire à la modératrice du blog 'A Coeur ouvert 💖', veuillez svp cliquer sur l'enveloppe - Merci 
 

                               

 

Retour page 'Accueil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :