L' anorexie* spirituelle

 

 

L' anorexie* spirituelle

 

 

 

 

Nous vivons dans un monde où nos déplacements sont réglementés. Partout sur les routes, nous trouvons des signaux indicateurs pour nous renseigner sur la façon dont nous devons nous conduire dans la circulation. Interdictions et obligations se mêlent aux panneaux de renseignements qui nous montrent la bonne route à suivre en fonction de notre désir. Des services sont même à disposition pour nous faire connaître le meilleur itinéraire. Si nous savons prendre le temps d'étudier un plan ou une carte, si nous savons être attentifs à notre environnement, nous avons de fortes chances de faire un bon voyage et d'arriver à bon port sans se perdre. Malgré cela, il peut arriver des accidents de parcours en raison de notre inattention, de notre méconnaissance de certains signaux routiers ou simplement par non-respect des indications données.

 

La vie chrétienne est semblable à la vie quotidienne qui, elle aussi, est jalonnée de signaux qui sont là pour nous montrer les voies sans issues, les routes barrées, les sens interdits, les chemins conseillés ou à abandonner, etc ... Comme pour le code de la route, il nous faut apprendre le "règlement" afin de pouvoir le mettre en pratique sans chercher une interprétation personnelle des panneaux routiers pour excuser une conduite dangereuse et amendable. Sans connaissance du code de la route, il est impossible d'avoir légalement son permis de conduire. De même sans connaissance de la Parole de Dieu qui nous indique le chemin à suivre, il est impossible d'aller de l'avant en respectant la volonté divine.

 

D'autre part, connaître l'un ou l'autre sans mettre en pratique les instructions, conduit immanquablement à des accidents de parcours qui pourraient mener jusqu'à la mort. Dieu n'a jamais laissé l'homme sans instruction. Adam et Eve, déjà dans le jardin d'Eden, avaient reçu le code de conduite qui devait leur permettre de vivre en harmonie avec le Créateur. Tant qu'ils ont suivi le commandement qu'ils devaient mettre en pratique, ils ont pu vivre dans la paix et la tranquillité. Ce n'est qu'au moment de l'infraction que les choses se sont gâtées. Depuis que le péché est entré dans le coeur de l'homme, il lui est impossible, par lui-même, de savoir comment se conduire pour être agréable à Dieu. Dans son amour pour nous, le Seigneur a remédié à notre ignorance en nous donnant son Fils pour le pardon de nos péchés et sa Parole, la Bible, pour que notre route soit éclairée. Il n'est pas possible de suivre Jésus en marchant dans les ténèbres, d'être chrétien sans se nourrir des Saintes Ecritures, la seule lumière qui peut diriger nos pas dans la bonne direction.

 

S'il est important de savoir où l'on met les pieds, il est aussi capital de se nourrir correctement pour avoir une vie équilibrée, raison pour laquelle les Saintes Ecritures nous sont présentées comme lumière et comme nourriture. La lumière est nécessaire pour savoir où marcher, et la nourriture indispensable pour marcher sans faiblir. Reconnaître que la Bible est la Parole de Dieu et ne pas s'en soucier, ne pas la respecter, démontre que nos pieds ne sont pas éclairés et que le chemin par lequel nous passons pourrait bien être une voie sans issue ou un sens interdit.

 

Il est vrai que la lumière divine ne porte pas très loin, mais elle est suffisante pour éclairer le bout de chemin où nous poserons les pieds, ce qui nous permettra d'avancer en toute sécurité. Comme le brouillard recule au fur et à mesure que nous avançons, de même, pas à pas, par la foi, la lumière divine dévoilera l'endroit où nous devons poser les pieds. Ce n'est qu'en marchant que le brouillard recule ! Ce n'est qu'en allant de l'avant avec la Parole de Dieu que l'obscurité s'éloignera. Nous aurons alors une meilleure perception du plan divin pour notre vie. Un pas après l'autre ! La négligence de la lecture quotidienne de la Parole de Dieu explique pourquoi il y a de nombreux écorchés dans le monde chrétien, des blessés qui n'osent plus avancer par crainte de nouvelles chutes, de ces handicapés spirituels qui sont tombés dans des "sables mouvants" (des sectes) dont ils ne peuvent plus se sortir. Une lecture occasionnelle, aussi bonne soit-elle, demeure insuffisante pour un bon équilibre. Raison pour laquelle certains sont pris de vertiges lorsqu'ils voient l'engagement de leurs frères, les combats qu'ils mènent ou la foi qu'ils manifestent.

 

Ne connaissant pas bien la Parole de Dieu, ils sont pris d'étourdissements et cherchent à se rattraper en s'appuyant sur la sagesse humaine. Ou bien ils sortent un verset de son contexte pour justifier leur propre faiblesse et condamner l'engagement "excessif" de ceux qui avancent d'un pas ferme. L'ignorance plus ou moins partielle de la Parole de Dieu est un handicap certain pour la marche dans ce monde de ténèbres. Un monde où la sagesse humaine met en avant des idées intéressantes mais qui ne valent rien et sont dangereuses parce qu'elles sont des produits de remplacements, des ersatz qui n'ont aucun lien avec la pensée divine. Il est vrai que nous ne pouvons pas connaître chacun des versets de la Bible sur le bout des doigts mais, avec le temps, nous devrions être à même de savoir si un verset que l'on nous cite, sonne juste ou s'il est déformé. En nous imprégnant régulièrement de cette nourriture, le Saint-Esprit saura nous montrer si ce texte vient bien de lui. De cette façon nous ne tomberons pas sous le "charme" d'un autre évangile.

 

Est-ce que nous nous nourrissons correctement ? Une nourriture saine prise régulièrement mais avalée à toute vitesse n'apportera pas les bienfaits escomptés. Dieu ne nous demande pas de faire un marathon, de lire à toute vitesse sa Parole, de la lire une fois chaque année. Même s'il est bon de l'avoir lue entièrement, sachons aussi flâner, prendre le temps pour rechercher la saveur d'un texte sans se précipiter. A 120 à l'heure, nous n'avons qu'une vue d'ensemble d'un paysage qui s'enfuit à toute vitesse, aussi beau soit-il. Par la suite nous pourrons bien dire que nous avons passé par cet endroit, mais nous serons incapables d'en décrire les particularités. Par contre, la marche à pied, dans le même paysage, nous fera admirer un décor identique et apprécier en plus toutes les particularités locales.

 

Souvent il est bon de s'arrêter, de faire une pause dans notre lecture et d'y réfléchir ou de s'extasier devant telle ou telle promesse tout à coup découverte. Alors, en en découvrant la valeur, nous pourrons nous l'approprier et enrichir notre vie, ce qu'un marathon ne permet pas. "Je médite tes ordonnances, J'ai tes sentiers sous les yeux. (Psaume 119.15) Parfois il faut même faire une marche arrière, revenir sur un autre texte ou aller visiter un autre endroit dans la Bible afin d'avoir un nouvel éclairage. Nous sommes riches, très riches avec nos Bibles accompagnées de références qui nous indiquent des parcours fléchés et nous conduisent à nous émerveiller encore davantage de la Parole de Dieu ! Sachons profiter au maximum du travail de ceux qui ont fait de telles recherches pour que nous puissions, nous qui sommes à la fin des temps et toujours plus pressés, profiter au mieux de tous ces panneaux indicateurs qui ont été installés. Ils n'avaient point d'ordinateur pour faire leurs recherches, seule une étude approfondie leur a permis de nous laisser une mine d'or à exploiter en toute liberté.

 

Pressé par le temps, bousculé par des activités professionnelles, il arrive parfois que l'on "mange sur le pouce" ou que l'on saute un repas. Combien alors est appréciable ce moment où, dans le calme, on se met à table en prenant tout son temps pour assimiler la nourriture que Dieu nous donne. Savons-nous apprécier la manne divine qui soutient notre âme et qui nous fortifie dans la foi ? Nos batteries sont-elles suffisamment chargées de la Parole de Dieu pour éclairer notre chemin ? Aujourd'hui la Bible n'a plus la même côte, ses enseignements sont dénigrés, tournés en dérision. Pourtant c'est elle seule qui donne une vie équilibrée, qui est le médicament, le remède que Dieu met à la disposition de l'humanité.

 

Ne soyons pas de ceux qui, se sachant malades ou en mauvaise santé, refusent volontairement de prendre le remède conseillé. Il n'y a aucune excuse raisonnable à un tel comportement. Agir ainsi conduira immanquablement à souffrir encore davantage, ce qui est insensé ! Rappelons-nous que l'avenir est sombre, que nos autorités ne savent plus comment agir face à tous les débordements de violences et d'incivilités de la jeunesse d'aujourd'hui. Malgré cela, elles font tout pour faire reculer la foi chrétienne. Petit à petit le christianisme s'érode parce que sa nourriture n'est plus la Parole de Dieu, tout doucement la foi s'éteint et un peuple de plus en plus nombreux meurt dans ses péchés.
Gaëlle Deprez - ACO

 

* Anorexie : Diminution ou arrêt de l'alimentation, par perte d'appétit ou refus de se nourrir. (Larousse médical)

 

 
Pour écrire à la modératrice du blog 'A Cœur ouvert'
 veuillez svp cliquer sur l'enveloppe - Merci 
 

                               

 

Retour page 'Accueil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :