Halloween, non merci !

Publié le par A Coeur Ouvert

 

 

 

L'origine historique d'Halloween est une fête celtique appelée "Samhain" en anglais. Samhain (ou Saman) était le seigneur de la mort et des ténèbres dans la religion païenne des celtes, dirigée par les druides, les anciens prêtes de cette religion, qui adorait ce Samhain, dieu de la mort. La fête de Samhain était le jour du nouvel an pour les Celtes et se passait le 1er novembre. C'était donc la fête de la mort ou des morts.  La fête était liée au changement des saisons. La récolte devait être terminée avant le 1er novembre et les journées plus courtes signalant l'approche de l'hiver faisaient croire que le soleil (que les Celtes prenaient aussi pour un dieu) devenait pale et que Samhain, dieu de la mort, devenait plus fort. Pour les Celtes, Samhain contrôlait les mois froids et sombres de l'hiver.

Les Celtes croyaient que la veille du 1er novembre, le plus fort de toute l'année, avec cet accès de la puissance de Samhain, le domaine des morts s'approchait au domaine des vivants et que la veille du 1er novembre les personnes qui sont mortes pendant l'année obtenaient accès au domaine des vivants et pouvaient vagabonder sur la terre cette nuit pour hanter les vivants. 

Cette nuit-là, les Celtes offraient des sacrifices pour essayer d'apaiser Samhain (certains disent des sacrifices humains), des feux pour repousser les mauvais esprits et consulter les puissances des ténèbres pour connaître le futur. Ils croyaient en une augmentation de la puissance des charmes et des "diseurs de bonne aventure".

Les Celtes préparaient aussi de la nourriture et la laissaient dehors pour apaiser les esprits des morts. Ils croyaient que si vous ne donniez pas à manger à ces morts revenus, ils vous jetteraient un mauvais sort. Certains disent que les Celtes mettaient des déguisements horrifiants pour faire peur aux mauvais esprits. Ces pratiques sont la source de l'habitude, dans certains pays anglophone, de passer de maison en maison demandant des bonbons avec la phrase "Trick or treat" : Donnez quelque chose à manger ou vous aurez une farce. 

Vers la fin du Neuvième siècle après la naissance de Jésus Christ, l'Eglise Romaine Catholique, ayant essayé de "christianiser" l'Europe par des moyens externes plutôt que par la puissance de l'Evangile de Jésus-Christ sur la vie des gens, se rendait compte que beaucoup des "anciens païens" rentrés dans l'Eglise par ces moyens avaient conservé leur pratiques païennes et entre autre, un fort attachement à la fête de Samhain. Pour essayer de combattre ce problème, l'Eglise de Rome avait décidé de "récupérer" cette fête pour Elle.

A cette époque elle a donc "baptisé" la veille du 1er novembre, Veille de Tous les Saints décédés, en anglais "Eve of All Saints or Eve of all Hallows" (Le mot eve = evening = soir ou veille, le mot "hallow" est un mot archaic signifiant "saint").  Eve of all Hallows a éventuellement été transformé en Hallowe'en.  L'Eglise avait donc maintenant sa propre fête pour célébrer les morts, mais les morts croyants ! Allons donc ! Nous n'allons pas nous arrêter à ce p'tit détail, n'est-ce pas ? 

L'histoire montre à quel point une telle tactique charnelle a échoué. La fête d'Halloween a gardé toutes ses associations démoniaques et occultes et ses influences connaissent un rebondissement due à l'affaiblissement de l'influence de l'Evangile en Occident.

Historiquement, là où l'évangile véritable a un grand impact, la pratique et les croyances occulte reculent et là où l'évangile a peu d'impact, la sorcellerie et les pratiques occultes prospèrent. Cela est vrai pour toutes les cultures.

Un aperçu de l'histoire religieuse de l'Inde, de la Chine, du Japon, de l'Europe ou de l'Afrique et l'impact du christianisme dans ces endroits confirment cette thèse très nettement.  

la Réforme étant venue, les protestants ont rejeté cette fête ainsi que d'autres introduites par l'Eglise de Rome sans aucune base scripturaire. Le fait que tout croyant constate que cette fête n'a aucune base chrétienne ou lien avec le Christianisme. Elle est plutôt une moquerie de tout ce que la foi chrétienne enseigne.

La bible enseigne que la mort est sérieuse et grave, étant le fruit du péché contre le Dieu vivant.

Halloween célèbre la mort et en fait un jeu.

La bible enseigne que le diable et les démons sont réels, dangereux et remplis de haine pour les hommes.

Halloween enseigne que les démons sont, soit imaginaires et donc source d'aucune crainte, soit réels mais source de peur sans être source d'un mal moral et la haine contre Dieu, ou bien également réels et à glorifier en raison de leur puissance.

La Bible enseigne la paix entre les hommes et que la vie humaine est sacrée. La violence contre elle est donc abominable et à tenir en horreur.

L'Halloween plaisante au sujet de la violence la plus affreuse des hommes contre des hommes. On pourrait continuer la liste des contrastes. Cette page deviendrait une longue feuille qui ferait trois fois le tour de la terre ... 

Que doit penser un chrétien au sujet de cette fête ?

Si les lignes précédentes n'ont pas rendu claire la réponse à cette question, certains passages bibliques devraient être pris en compte, surtout pour ceux qui pensent que malgré certains excès chez les non-croyants, les chrétiens peuvent quand même permettre à leurs enfants de participer à cette fête sans leur faire aucun mal et sans les égarer quant aux valeurs et aux vérités dans lesquelles Dieu ordonne aux parents chrétiens d'élever leurs enfants.

Lire : Deutéronome 18.9-13 - Galates 5.19-21 - 2 Corinthiens 6.14-15

Conclusion
 
L'origine de Halloween était l'adoration de Satan (même s'il passait sous le nom de Samhain, car la Bible dit que ceux qui adorent des faux dieux, rendent en réalités, un culte à des démons  :

"Que dis-je donc? Que la viande sacrifiée aux idoles est quelque chose, ou qu'une idole est quelque chose? Nullement. Je dis que ce qu'on sacrifie, on le sacrifie à des démons, et non à Dieu; or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons" (1 Corinthiens 10.19-20). 

Il n'est donc pas étonnant que les satanistes et occultistes de nos jours reconnaissent le jour de Halloween comme le jour le plus important de l'année. En raison de son accent sur l'occulte (les sorcières, les personnages démoniaques, etc.), sur la mort et sur la violence dans sa forme la plus atroce et la plus primitive, la fête d'Halloween manifeste ses vraies sources et buts.

Le centre d'attention d'Hallowen est le point le plus opposé et le plus loin possible des réalités du Dieu de la sainteté et de la grâce révélé par Jésus Christ, le Dieu qui pardonne, qui donne la vie et établit la paix.

Halloween annonce, glorifie et fête toutes les valeurs diamétralement opposées à celles de l'Evangile du Christianisme Biblique. 

La réponse chrétienne doit être double, ayant un aspect négatif et positif. Nous devons d'abord rejeter toute association avec la fête d'Halloween en expliquant à nos enfants pourquoi, et en profitant de cette occasion pour leur montrer combien cette pratique confirme ce que la Bible dit au sujet de l'homme pécheur et de ses tendances et des prédispositions de son cœur.

Nous devons tout d'abord, leur montrer combien tous les aspects d'Halloween sont des valeurs et des réalités complètement opposées à ce que Dieu nous enseigne comme Chemin de Vie, de Paix et de Joie par Jésus-Christ. 

Ensuite, nous devons rester fermes dans notre action négative, un refus à toutes compromissions.

La Bible nous enseigne que là où nous nous dépouillons de quelque chose de notre vie pécheresse, nous devons la remplacer pour de nouveaux désirs, habitudes et attachements à la vie en Christ : 

"Mais vous, ce n'est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l'avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c'est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller,  eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l'esprit de votre intelligence, et à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu ... Que produit la vérité" (Éphésiens 4.20-24).

Nous ne devons pas faire penser à nos enfants que la vie chrétienne est une vie de simple privation des choses négatives. Elle est une vie remplie de joies et d'expériences véritablement satisfaisantes et édifiantes. Même au sein des pires épreuves que nous pouvons endurer.

Pour vos enfants :

 

 

 
Pour écrire à la modératrice du blog 'A Cœur ouvert',veuillez svp cliquer sur l'enveloppe - Merci 
 

                                          

Retour page 'Accueil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :