Fortifie toi et prends courage

Publié par A Coeur Ouvert

Le magnifique verset d’encouragement que je vous propose de méditer en ce début d’année 2022, se trouve dans le chapitre 1 du livre de Josué : "Jamais je ne t’abandonnerai, jamais je ne te laisserai sans secours" et "Fortifie toi et prends courage". Je vous propose donc de bien vouloir lire les 9 premiers versets qui concernent ce même thème : L’encouragement de Josué par Dieu. Et par là, l’encouragement que Dieu veut nous donner en début de cette nouvelle année.

De Josué, il n’est pas dit grand-chose concernant sa formation, ses études, ses antécédents, on connaît le nom de son père, Noun, mais on ne sait pas plus de lui. En revanche, il est dit une chose importante : C’est ce que Dieu lui a dit. Et cela lui a suffit. Dieu a parlé à Josué, et lui a dit trois fois la même chose dans ce texte : "Fortifie-toi et prends courage". Je me permets de penser que si Dieu le lui a répété 3 fois, c’est peut-être que Josué avait quelques doutes, non pas sur Dieu mais sur sa propre vie et ses capacités. Le verset 5 dit même, et c’est le mot d’ordre pour cette année qui ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices : "Jamais je ne t’abandonnerai, jamais je ne te laisserai sans secours". Quelle promesse extraordinaire ! Pour conduire ce peuple, Josué va en avoir besoin du courage.

On pourrait réfléchir sur les moyens les meilleurs que Josué devrait mettre en place pour mener à bien sa tâche. Dieu lui dit deux choses : La première est cette assurance qu’il sera toujours avec lui. La deuxième concerne l’action de Josué. Dieu ne lui demande pas de faire une école supérieure de stratégie, St-Cyr ou je ne sais quelle école prestigieuse. Non, il lui recommande le livre de la loi. "Que ce livre de la loi ne s’éloigne pas de ta bouche, ne t’en détourne ni à droite, ni à gauche. Médite-le jour et nuit". Voilà ce que recommande Dieu à Josué.

La force de Josué se trouvera dans sa méditation de la loi, dans l’obéissance à cette loi

Combien de chrétiens cherchent à découvrir la force en eux-mêmes, à se sentir forts pour combattre. Leur recherche, si elle ne conduit pas au découragement, n’aboutit trop souvent qu’au contentement de soi-même, ce qui ne vaut pas davantage. L’obéissance se vit toujours en relation avec la parole de Dieu. Se fortifier comme il est demandé à Josué passe par ce chemin-là. Il nous appartient de nous nourrir de la parole de Dieu et du Christ, la parole faite chair. Et agir fidèlement selon cette parole.

En lisant seulement la Bible on ne reçoit pas encore de force, il ne s’agit pas de quelque chose de mystérieux et magique. Non c’est en agissant selon cette parole que nous en serons fortifiés. En pardonnant, on reçoit la force de continuer à pardonner, en aimant, on reçoit la force de continuer d’aimer. C’est en forgeant qu’on devient forgeron dit le dicton populaire et il va un peu dans le même sens.

Le miracle, c’est d’abord de comprendre cela et de faire confiance à cette parole. Car si nous faisons confiance à sa parole, alors nous pardonnerons et nous continuerons à pardonner, à aimer. Et en faisant cela, nous dépensons des forces, nous avons donc besoin d’autant plus de forces, et ainsi de suite. On dit que l’appétit vient en mangeant … Et si vous n’avez pas d’appétit, allez travailler avec un bûcheron ou sur un chantier et vous verrez si vous n’aurez pas d’appétit !

Méditer la parole de Dieu et l’accomplir, c’est se fortifier, et prendre courage. Josué n’a pas regardé à lui-même, à ses qualités, mais à celles de Dieu. Tant que je compte sur moi, alors il n’a pas la place pour agir en moi. Mais lorsque je reconnais que j’ai besoin de lui, de son pardon, de son amour, de sa force, il me les donne. Voilà en quoi consiste faire confiance en ce que dit Dieu. De la même manière que Dieu a été avec Abraham, Moïse, Josué, Déborah, Ruth, Marie, Pierre, Paul, il sera avec nous avec la même force et la même intensité.

La promesse de Dieu à Josué : "Jamais je ne t’abandonnerai, jamais je ne te laisserai sans secours". Ce qui est vrai pour Josué, l’est également pour nous. Pour cette année, et même au-delà, il nous dit qu’il ne nous abandonnera pas. A Josué, Dieu a dit de ne pas s’effrayer car il est avec lui dans tout ce qu’il entreprendra. Quand nous entreprenons quelque chose, Dieu est avec nous. Cela ne signifie pas qu’il approuve forcément tout ce que nous faisons, mais il nous accompagne dans nos entreprises, ce que nous faisons, des choses les plus élémentaires aux plus extraordinaires, en passant par nos rencontres, nos prières et nos engagements. Il est avec nous. Que la perspective de cette année nous effraie quelque peu ou pas du tout, rappelons-nous que Dieu a dit : "Jamais je ne t’abandonnerai, jamais je ne te laisserai sans secours". Il nous appartient de nous approprier cette parole, de la recevoir, de l’accepter et d’en vivre alors chaque jour.
Marc P. - ACO - Janvier 22

Merci de bien vouloir svp nous informer de tout lien mort ou anomalie sur cette page

                                                               

Retour page 'Accueil'

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :