Questions et Réponses

 

 

 

 

Question : Qu’est-ce que la mort de Christ

rachète d’autre ?

 

 

 

Réponse :

 

La mort de Christ marque le début de la rédemption et du renouvellement de l’ensemble de la création déchue, dans la mesure où il dirige toute chose avec puissance pour sa propre gloire et pour le bien de la création.

 

Avant de nous entretenir de l’étendue et de la toute suffisance de la rédemption acquise par Christ, Paul nous exhorte à réfléchir sur sa suprématie :

 

Colossiens 1.15-18

 

Il est l’image du Dieu invisible …
Tout a été créé par lui et pour lui …
Il est avant toutes choses et tout subsiste en lui …
Il est la tête du corps de l’Église …
Il est le commencement, le premier né d’entre les morts …
… afin d’être en tout le premier.

 

C’est lorsque nous avons compris l’importance de son statut ou, plus exactement, lorsque nous avons été saisis par lui, que nous pouvons appréhender l’immensité de son œuvre. Ce qu’il est éclaire ce qu’il fait. Dit autrement, sa rédemption parfaite et totale dépend de sa prééminence sur toutes choses.

 

Ce texte nous rappelle que c’est par Christ que Dieu a créé l’univers et que c’est par lui qu’il le rachète. Pour contrer les philosophies erronées qui circulaient à Colosses du temps de Paul, il fallait que celui-ci affirme qu’il n’existait aucune dichotomie entre le spirituel et le matériel dans l’œuvre de création et de rédemption.

 

La chute a non seulement créé un gouffre infranchissable entre Dieu et l’homme mais elle a aussi semé le chaos dans toute la création. Désormais l’homme est esclave de ses passions et la création est soumise à la futilité avec les dérèglements que cela entraîne : Le climat, la famine, la décomposition, la corruption, etc. Dans sa lettre aux Romains, Paul développe davantage cette pensée en nous rappelant que toute la création souffre de sa déchéance et aspire à être libérée de la servitude de la corruption. Il poursuit en affirmant que la création tout entière soupire après sa rédemption comme nous aussi, nous soupirons après notre rédemption.

 

Paul se sert de ces constats comme tremplin pour proclamer la bonne nouvelle. En peu de mots il rappelle l’essentiel : D’abord, c’est Dieu qui a pris l’initiative de tout réconcilier avec lui-même. Depuis le premier "Où es-tu ?" adressé à Adam, Dieu n’a de cesse d’appeler l’homme à la repentance et à la réconciliation.

 

Ensuite, pour ce faire, il fallait que Dieu revête la nature humaine et meure en croix. Suspendu au bois, Christ a enduré la juste colère de Dieu contre l’iniquité afin qu‘il soit apaisé à notre égard et ainsi en mesure d’éloigner de nous le péché. Enfin, nous qui vivons de ce côté-ci de la croix, tout en jouissant des prémices de la rédemption car "tout est accompli", nous attendons sa pleine réalisation lors du retour de Christ en gloire. Nous vivons dans le "déjà mais pas encore" confiant que la création tout entière sera renouvelée et que nous jouirons éternellement des bénéfices qu’elle nous apporte.

 

Ces vérités nous sont précieuses car :

 

- Elles raniment notre espérance alors que nous sommes entourés de corruption, de souffrance et d’injustice.
- Elles renouvellent la motivation de l’Église d’être un avant-poste de ce nouvel ordre.
- Elles amplifient notre zèle pour annoncer l’Évangile à tous ceux que nous côtoyons.

E.M

 

 

 

 

 

Merci de bien vouloir svp nous informer de tout lien mort ou anomalie sur cette page  

 

Pour écrire à la modératrice du blog A Cœur Ouvert, cliquez sur l'enveloppe - Merci 
 
                               

 

 

Retour à l'accueil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :