Eglise, ministères et œuvres

Publié par A Coeur Ouvert

Temps de lecture : 7 mn

Dans Actes 13, nous voyons que Dieu a établi l'une de ses Eglises dans une certaine localité, puis qu'il a accordé des dons à quelques croyants de cette Eglise afin qu'ils la servent comme prophètes et docteurs en vue de son édification. Ces prophètes et ces docteurs constituaient le ministère dans cette Eglise. Quand ces serviteurs eurent atteint un certain degré de maturité spirituelle, tant dans leur vie que dans l'exercice des dons, Dieu envoya deux d'entre eux, travailler ailleurs, et l'histoire s'est répétée dans les Eglises établies par ces deux apôtres.

Ne voyez-vous pas ici la relation entre les Eglises, le ministère et l'œuvre ?

1)- Dieu établit une Eglise dans une localité.

2)- Il suscite dans l'Eglise des hommes équipés de dons spirituels pour l'exercice du ministère.

3)- Il envoie ailleurs quelques-uns des hommes spécialement équipés pour accomplir l'œuvre.

4)- Ces hommes établissent des Eglises en différents endroits.

5)- Dieu suscite dans ces Eglises d'autres hommes munis de dons spirituels ayant pour ministère de les édifier.

Ainsi les Eglises sont le fruit direct de l'œuvre et l'œuvre est le fruit indirect des Eglises. De cette manière, les Eglises et l'œuvre progressent ensemble en un mouvement cyclique toujours renouvelé : L'œuvre ayant toujours pour effet direct la fondation d'Eglises et les Eglises ayant toujours indirectement pour résultat l'extension de l'œuvre.

Quant aux hommes que Dieu a suscités et pourvus de dons spirituels en vue du ministère, ils travaillent tant dans les Eglises que dans l'œuvre. Quand ils sont dans leur propre localité, ils cherchent à édifier l'Eglise. Quand ils se trouvent ailleurs, ils portent le fardeau de l'œuvre. Quand ils sont dans l'Eglise locale, ils sont des prophètes et des docteurs. Quand ils sont envoyés dans d'autres localités, ils sont apôtres. Ce sont les mêmes hommes, chez eux ou au-dehors, mais leur ministère diffère selon la sphère de leur service. Les prophètes et les docteurs (ainsi que les pasteurs et évangélistes) dont la sphère d'action est locale, avec les apôtres dont la sphère d'action est extra-locale, constituent le ministère.

Dans le quatrième chapitre des Ephésiens, nous voyons que la sphère d'exercice du ministère est le Corps de Christ qui peut s'exprimer localement par l'Eglise et au-delà de la localité par l'œuvre. C'est aussi pour cela que les apôtres, les prophètes, les évangélistes et les docteurs sont associés, bien qu'en fait la sphère d'activité d'un apôtre soit très différente de celle des trois autres : tous appartiennent à un même ministère dont la sphère de service est le Corps de Christ. Ceux qui ont reçu des dons les utilisent pour servir l'Eglise en servant l'Eglise de leur localité. Ceux qui ont reçu à la fois des dons et un mandat apostolique servent l'Eglise en servant les Eglises de différentes localités.

Dieu utilise ces hommes pour communiquer sa grâce à l'Eglise. Leurs dons divers les rendent aptes à transmettre la grâce de la Tête au Corps. Le ministère spirituel ne consiste en rien de moins qu'apporter Christ à son peuple. La pensée de Dieu en faisant don de ces hommes à son Eglise était que le Seigneur Jésus-Christ, qu'ils connaissent personnellement et par une expérience propre, puisse être communiqué à son peuple par le moyen des dons de l'Esprit. Ils ont été donnés à l'Eglise "pour le perfectionnement des saints, en vue de l'œuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ".

Ainsi le ministère comporte les prophètes et les autres serviteurs qui utilisent leurs dons pour servir l'Eglise locale, tandis que les apôtres, par leur charge et leurs dons, servent toutes les Eglises. Le ministère de ces deux groupes d'hommes a une grande importance parce que toute l'œuvre de Dieu - locale et extra-locale - est entre leurs mains. C'est pourquoi la Parole de Dieu déclare que l'Eglise de Dieu est bâtie sur le fondement des apôtres et des prophètes.

Parmi les charges instituées par Dieu, nous avons les anciens qui occupent la première place dans l'Eglise locale, tandis que les apôtres n'y détiennent aucune charge. Les apôtres, de leur côté, détiennent dans l'œuvre la charge principale, tandis que les anciens n'y ont aucune place. Les apôtres viennent au premier rang dans l'Eglise universelle, dans l'Eglise locale, ce sont les anciens. Quand nous verrons la distinction entre les charges respectives des apôtres et des anciens, nous comprendrons pourquoi les deux sont constamment associés (Actes 15.2 - 4 - 6 - 22 - 23). Les apôtres et les anciens sont les représentants les plus éminents de l'Eglise et des Eglises.

Dans l'Eglise locale, il y a deux catégories de service, l'une relative à l'administration des affaires temporelles, l'autre relative au ministère spirituel. Les charges ont trait à l'administration de l'Eglise et sont détenues par les anciens et les diacres. Les dons concernent le ministère de l'Eglise et sont exercés par les prophètes et les docteurs (avec les évangélistes). Les anciens et les diacres sont responsables de l'administration de l'Eglise, tandis que les prophètes et les docteurs s'occupent surtout des réunions de l'Eglise. S'il advient que les diacres et les anciens soient aussi prophètes et docteurs, ils peuvent à la fois diriger les affaires de l'Eglise et servir l'Eglise dans les réunions. Il faut redire ici que les anciens, comme tels, sont désignés pour diriger l'Eglise et non pour l'édifier dans les réunions. Dans 1 Corinthiens 14 où il est question de réunions, les anciens n'interviennent aucunement. Pour jouer un rôle effectif, les anciens devraient avoir aussi les dons de prophète, docteur, pasteur ou évangéliste, mais il faut se rappeler que lorsqu'ils servent dans les réunions, ils le font, non en qualité d'anciens, mais en raison de leur ministère de prophète, docteur ou autre.

Ainsi le ministère, l'œuvre et les Eglises ont des fonctions et des sphères d'action totalement différentes mais ils sont réellement coordonnés et interdépendants. Le quatrième chapitre des Ephésiens nous parle du Corps de Christ, mais ne fait aucune distinction entre les Eglises, l'œuvre et le ministère. Les saints des Eglises, les apôtres de l'œuvre et ceux qui exercent les différents ministères sont tous considérés dans la perspective du Corps de Christ et dans leur relation avec lui. Car, qu'il s'agisse de l'Eglise locale, du ministère ou de l'œuvre, tous sont dans l'Eglise. Ils sont réellement un, ainsi, tandis qu'il est nécessaire de les distinguer les uns des autres pour mieux les comprendre, nous ne pouvons pas vraiment les séparer. Ceux qui appartiennent à différentes sphères de l'Eglise ont besoin de voir la réalité du Corps de Christ pour agir dans l'interdépendance comme un corps. Ils ne doivent pas, en raison de leurs responsabilités différentes, s'installer dans des compartiments étanches. Les Eglises sont l'expression locale du Corps, le ministère est le Corps en fonction, et l'œuvre est le Corps en quête d'extension. Tous sont un seul Corps se manifestant de trois façons différentes, aussi sont-ils interdépendants et reliés les uns aux autres. Aucun d'eux ne peut agir, ni même exister, tout seul. En fait, leur relation est si étroite et si vitale qu'aucun d'eux ne peut être réellement soi-même sans être vraiment ajusté aux autres.

Ceci est très important. Maintenant nous risquons, faute de comprendre la nature spirituelle des choses de Dieu, de ne plus seulement chercher à les distinguer les uns des autres mais de les dissocier en unités séparées, perdant ainsi la cohésion du Corps. Aussi nette que soit la distinction entre eux, nous devons nous rappeler qu'ils font tous partie de l'Eglise. Par conséquent, ils doivent se mouvoir et agir comme ne faisant qu'un, car, quelque spécifiques que soient leurs fonctions et leurs sphères, ils sont tous dans un seul Corps.

Ainsi, d'une part, nous les différencions pour mieux les comprendre, et d'autre part, nous ne perdons pas de vue qu'ils sont tous reliés les uns aux autres en un seul Corps. Tout doit être fondé sur la base du Corps. L'Eglise c'est le Corps vivant en miniature, le ministère, ce sont les fonctions du Corps en service, l'œuvre, c'est l'extension du Corps en croissance. Ni l'Eglise, ni le ministère, ni l'œuvre ne peuvent exister comme étant quelque chose en soi. Chacun doit tirer son existence du Corps, trouver sa place dans le Corps et œuvrer pour le bien du Corps. Ils sont tous les trois du Corps, dans le Corps et pour le Corps. Si ce principe de cohésion du Corps et d'interdépendance des membres n'est pas reconnu, il ne peut y avoir ni Eglise, ni ministère, ni œuvre. On n'insistera jamais trop sur l'importance de ce principe car, sans lui, tout est fabriqué par l'homme au lieu d'être créé par Dieu. Le principe de base du ministère c'est le Corps. Le principe de base de l'œuvre, c'est le Corps. Le principe de base des Eglises, c'est le Corps. C'est le Corps qui aujourd'hui fait loi dans la vie et l'œuvre des enfants de Dieu.
Malik Askane - Ministère A Cœur Ouvert - 02.11.22

                                                                

Attention ! l'inscription à la newsletter ci-dessous ?? ne fonctionne pas correctement - Ne pas utiliser !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :