🔹

Publié le par A Coeur Ouvert

           La pêche
             Par Gaëlle D. - Ministère A Coeur Ouvert - 04.03.24
                                  ⌚
1mn
Chacun est tenté, étant attiré et amorcé par sa propre convoitise, ensuite la convoitise, ayant conçu, enfante le péché ..." (Jac. 1.14-15)            

Quiconque pratique le péché est esclave du péché … Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres" (Jean 8.34-36)
Chaque pêche, ou presque, nécessite un appât différent, suivant le poisson, ses habitudes, sa méfiance, le temps qu’il fait, la saison, ou même l’heure de la journée. C’est ainsi que Satan, le grand séducteur des hommes, prépare à chacun son appât. Depuis des millénaires qu’il a l’expérience du cœur humain, celui-ci n’a plus de secrets pour lui, et il sait en faire jouer tous les ressorts. C’est par l’ambition : "Vous serez comme Dieu" (Gen. 3.5), qu’il fit tomber le premier couple humain. C’est par trente pièces d’argent qu’il acheta la conscience de Judas (Matt. 26.16). Il est des hameçons grossiers, tel l’alcool, la drogue ou l’immoralité, qui retiennent bien des malheureux, d’autres plus subtils, comme la peur du "qu’en dira-t-on".
Le diable pratique aussi la pêche au filet. On est joint par exemple à un groupe affranchi de toute contrainte, on se trouve pris et enlacé avec les autres par "le péché qui nous enveloppe si facilement" (Héb. 12.1).
La pêche sous-marine n’est pas moins redoutable. Elle guette le poisson qui se repose sur le fond et le transperce avant qu’il ait vu le danger. La paresse et l’oisiveté nous livrent sans défense aux coups de l’ennemi de nos âmes.
Il y a encore "la nasse", l’attrait des choses nouvelles, qui engage dans une situation sans issue. Mais Dieu veut nous libérer. Si le Fils de Dieu nous affranchit, alors nous serons "réellement libres".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :