Le saviez-vous (2)

Publié le par A Coeur Ouvert

Page gérée par Gaëlle Deprez - Ministère A Cœur Ouvert

Temps de lecture 5 mn

Exρɾᥱ⳽⳽ɩoᥒ⳽ ρoρᥙꙆᥲɩɾᥱ⳽ ᥲყᥲᥒt ᥙᥒ Ꙇɩᥱᥒ ᥲʋᥱᥴ Ꙇᥲ BɩᑲꙆᥱ

(2)

Lα вíвlє єst lσín d’êtrє lє víєuх lívrє pσussíérєuх quє plus pєrsσnnє nє lít. Tu sєrαís surprís.є d’αpprєndrє quє вєαucσup dє nσs єхprєssíσns cσurαntєs prσvíєnnєnt dє cє lívrє ! Archαïquє tu αs dít ? Lσín dє là : Lα вíвlє єst вíєn plus mσdєrnє qu’íl n’ч pαrαît à єn crσírє cєs єхprєssíσns cí-dєssσus cσurαmmєnt utílíséєs !

31)- Ça me fait ni chaud ni froid (Apocalypse 3.16)
Quand quelque chose nous indiffère, on prononce cette phrase. En réalité, elle est issue de la parole de Dieu. Dans Apocalypse 3.16, ce dernier déclare : "Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche". Il s’adresse aux chrétiens qui ne marchent pas à 100% avec Lui. Il les qualifie donc de tiède. Soit on est avec Lui soit sans Lui, mais il n’y a pas d’entre-deux.

32)- Un de perdu, dix de retrouvés (Luc 15.3-10)
Après une rupture amoureuse, il arrive que cet ami.e nous sorte : "un.e de perdu.e, dix de retrouvé.e.s". À savoir qu’au 13e siècle, c’était : "Un.e de perdu.e, deux de retrouvé.e.s". Ne me demandez pas pourquoi le nombre a augmenté, je ne sais pas. Bien que cette expression soit amusante, elle a un tout autre sens dans les Saintes Écritures. Dans l’évangile de Luc, on retrouve la parabole de la brebis et de la pièce perdue. 

33)- Il y a un temps pour tout (Ecclésiaste 3.1-15)
Dans ce texte, le roi Salomon explique qu’il y a un temps pour tout, naître, mourir, pleurer, se réjouir, travailler, planter, semer … Cela veut dire qu’il faut utiliser son temps que l’on a ici-bas de manière sage. Ne pas la gaspiller pour faire tout et n’importe quoi.

mєrcí à Amвrє (Mσntréαl) pσur lєs díх suívαntєs :

34)- Chaque chose à son rythme (Psaumes 91)
Prendre sous son aile Au sens figuré, cela consiste à veiller sur une personne. Dans la Bible, le sens est similaire. On le retrouve dans le Psaume 91, connu pour invoquer la protection de Dieu sur ses enfants. Au verset 4, David déclame : "Il te couvrira de ses ailes et tu trouveras un refuge sous son plumage". Ce passage fait référence à l’Eternel qui prend soin de ses fils et filles.

35)- Passer au crible (Luc 22.31)
Pour examiner quelque chose dans les moindres détails, chercher des origines, on dira qu’il passe au crible. C’est une nouvelle fois une locution verbale qui provient des textes bibliques. Pour être plus précis, dans Luc 22.31, le Seigneur dit : "Simon, Simon ! Écoute : 'Satan a demandé de pouvoir vous passer tous au crible comme on le fait pour purifier le grain'". En gros, il veut éprouver leur foi pour savoir s’ils sont vraiment attachés à Dieu ou pas.

36)- Apporter sur un plateau d’argent (Nombres 7)
Celle-ci consiste à se faire servir sans n’avoir rien à faire pour obtenir quelque chose. Ou offrir un service avec des avantages. Cette expression est née dans le livre de Nombres. Les chefs de chaque tribu d’Israël apportent à Dieu, dans la tente, de nombreuses offrandes sur des plateaux d’argent. Ou offrir un service avec des avantages. Cette expression est née dans le livre de Nombres. Les chefs de chaque tribu d’Israël apportent à Dieu, dans la tente, de nombreuses offrandes sur des plateaux d’argent. 

37)- Toucher du doigt (Jean 20.27)
On emploie cette citation lorsque l’on s’apprête à découvrir quelque chose, que l’on est proche du but. Au 15e siècle, on l’utilisait pour dire qu’on comprenait mieux les choses. Pour la comprendre, il faut revenir à la résurrection de Christ. Thomas est le seul à ne pas avoir vu Jésus ressuscité, il ne croit donc pas. Quelques jours plus tard, Christ apparaît cette fois-ci au douze et sort à Thomas : "Avance ton doigt ici et regarde mes mains. Avance aussi ta main et mets-la dans mon côté. Ne sois pas incrédule, mais crois !"  

38)- Déplacer des montagnes (Matthieu 17.20)
On dit de quelqu’un qui se surpasse, fait des choses impossibles qu’il déplace des montagnes. Dans Matthieu 17.20 Jésus déclare aux disciples qui n’ont pas pu chasser le démon dans le corps d’un épileptique, : "C’est parce que vous manquez de foi. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de moutarde, vous diriez à cette montagne : 'Déplace-toi d’ici jusque-là', et elle se déplacerait, rien ne vous serait impossible". Même si ce n’est qu’une image, avec la foi, les choses impossibles deviennent possibles.

39)- Avoir la peau sur les os (Psaume 102.6 )
Très connue pour désigner une personne très maigre, elle est également d’origine chrétienne. Particulièrement dans le Psaume 102.6 (diffère selon les versions) dans lequel le roi David profère : "À force de gémir, je n’ai plus de peau sur les os". On retrouve aussi cette expression dans Job 19.20 : "Je n’ai plus que la peau et les os, il ne me reste que les gencives". Le contexte était différent pour chacun des deux. Job était frappé par la lèpre tandis que David était accablé.

40)- Telle mère, telle fille (Ezéchiel 16.44)
Cela signifie que la fille est semblable à sa mère. Elle est clairement issue du livre d’Ezéchiel 16.44 : "Tous les faiseurs de proverbes en diront un à ton sujet : 'Telle mère, telle fille'".

41)- Soulever un tollé (Jean 19.15)
Cette formule est utilisée quand il y a une indignation, un mouvement de protestation. Mais a-t-elle la même signification dans la bible ? Il faut revenir à l’époque où Jésus est fait prisonnier et les Juifs demandent à le crucifier dans Jean 19.15 : "À mort ! À mort ! Crucifie-le !". C’est tout un peuple qui était indigné parce qu’il "blasphémait Dieu" selon lui alors qu’Il est Dieu.

42)- Avoir un cœur de pierre (Ezéchiel 19.11 - 36.26)
En général, on dit d’une personne qui est insensible, dure avec les autres, sans pitié qu’il a un cœur de pierre. J’espère que ce n’est pas ton cas ! D’où vient concrètement cette parole ? Elle apparaît à deux reprises dans Ezéchiel au chapitre 19.11 et 36.26 : "Je leur donnerai un seul cœur et je mettrai en eux un esprit nouveau. Je retirerai de leur corps le cœur de pierre et je leur donnerai un cœur de chair".  Le cœur de chair illustre un cœur sensible, attaché à Dieu.

43)- Qui va à la chasse perd sa place (Genèse 27.1-40)
Certains affirment que son origine est biblique. Dans la Genèse (27.1-40), Isaac, très âgé et devenu aveugle, appelle son fils ainé Esaü pour lui transmettre ses possessions en le bénissant. Il lui demande d’aller chasser du gibier et de lui préparer un plat pour cette cérémonie. Sur recommandation de Rebecca, épouse d’Isaac, Jacob, un de leurs autres fils, va cuisiner un chevreau prélevé dans leur troupeau pour l’offrir à son père. Celui-ci, croyant au retour d’Esaü, lui accorde la bénédiction promise et Jacob hérite de tous les biens d’Isaac. 

Si tu connais des expressions populaires 
ayant un lien avec la Bible 
envoie-les moi

Clique sur le logo ci-dessous  
je les publierai dans cette rubrique. - Merci ! 

Attention ! l'inscription à la newsletter ci-dessous 👇 ne fonctionne pas correctement - Ne pas utiliser !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :