L'Edito de la semaine

Publié le par A Coeur Ouvert

 

Se confier dans les promesses de Dieu

 

Dans les Evangiles, Jésus a dit à Ses disciples : "… Et sur la terre, il y aura de l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire … Les hommes rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre, car les puissances des cieux seront ébranlées" (Luc 21.25-26). L’avertissement de Christ pour eux et pour nous est le suivant : "S’ils ne placent pas leur espérance en moi, une multitude de gens vont littéralement mourir de peur !"

Mais pour ceux qui se confient dans les promesses de Dieu de garder Ses enfants, il y a une glorieuse libération de la peur. En fait, tous ceux qui tombent sous la seigneurie de Christ n’ont plus à avoir peur s’ils s’emparent simplement du secret qui suit : La véritable libération de la peur consiste à s’abandonner totalement entre les mains du Seigneur.

S’abandonner aux soins de Dieu est un acte de foi. Cela signifie se remettre complètement à Sa puissance, Sa sagesse et Sa miséricorde. Cela signifie être guidé et préservé selon Sa volonté seule. Si nous faisons cela, le Dieu de l’univers promet d’être totalement responsable de nous, de nous nourrir, de nous vêtir et de nous abriter, de garder notre cœur de tout mal.

Jésus nous donne l’exemple ultime de ce genre de saint abandon quand il est monté sur la Croix. Juste avant de rendre l’esprit, il a crié : "Père, je remets mon esprit entre tes mains" (Luc 23.46).

Christ a littéralement remis à la fois Sa vie et Son avenir éternel entre les mains du Père. En faisant cela, Il a aussi placé les âmes de chacune de Ses brebis entre les mains du Père.

Tu te demandes peut-être : "Mais Jésus n’a-t-Il pas dit qu’Il avait le pouvoir à la fois de donner Sa vie et de la reprendre ?" (voir Jean 10.18). Dans la mesure où Il avait le pouvoir de "reprendre Sa vie", pourquoi l’a-t-Il abandonnée entre les mains de Dieu pour qu’Il la garde ? La réponse est évidente : Jésus l’a fait pour donner un exemple à suivre pour toutes Ses brebis !

S’il on nous demande de confier notre vie à quelqu’un, alors nous devons être convaincus que cette personne à le pouvoir de nous garder de tous dangers, de toutes menaces et de toute violence. Nous devons avoir la même confiance que l’apôtre Paul quand il a écrit : "… Je sais en qui j’ai cru, et je suis persuadé qu’il a la puissance de garder mon dépôt jusqu’à ce jour-là" (2 Timothée 1.12).
Paul G. - ACO - L'Edito de la semaine - 25.07.22

           

Retour page 'Accueil'

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>